Rwanda: la théorie sur l’égalité des genres ne colle pas à la réalité

Depuis sa mise en place en 1996, les hommes et les femmes de différents coins du pays ne sont pas du même avis sur la politique d’égalité des genres.

Les femmes et les hommes de Secteur Shyogwe, District de Muhanga

Depuis les années 1990 plusieurs lois et règlements en faveur des femmes ont été instaurés. Il s’agit entre autres de la loi n0 51/2007 du 20 Septembre 2007. Celle-ci a instauré la structure et les devoirs de l’organe de monitoring de la politique d’égalité des genre appelé Gender Monitoring Office, qui s’assure de la mise en exécution de cette politique prévoyant que les hommes et les femmes sont égaux devant la loi et qu’ils doivent contribuer ensemble au développement du pays.

Depuis la mise en execution de cette loi, le Conseil National des Femmes(CNF) affirme qu’un pas important a été franchi. “Les femmes n’avaient pas le droit d’enregistrer les terres à leurs noms, ce qui n’est plus le cas comme le montre les statistique. Les femmes ne pouvaient pas ouvrir les comptes bancaires sans autorisation de leurs époux. Si 52% des Rwandais n’étaient pas pris en considération dans les activités économiques, c’était un obstacle au développement économique du pays. Autre chose est que depuis les années 60, dans la constitution rwandaise il y avait une clause disant que les femmes n’ont pas le droit de se présenter aux présidentielles. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas”, dit madame Jackline KAMANZI, coordinatrice du CNF au niveau national.

Tous les Rwandais n’ont pas le même avis sur cette politique

Malgré l’évolution remarquée par le CNF, il existe encore dans différents coins du pays des hommes et des femmes qui ne sont pas d’accord avec la politique d’égalité des genres. C’est le cas de Julienne Nyiraneza et Sibomana Emmanuel. “La culture rwandaise prévoit que l’homme est un roi de sa famille. Même si on a mis en place cette politique, l’homme ne peut pas égaler la femme. L’homme doit rester l’homme et la femme doit rester la femme tel que Dieu les a créés. Comme la femme a été créée à partir de la côte de l’homme, elle doit toujours rester en dessous de l’homme”, se justifient-ils.

Ceci n’empêche que l’autre partie des Rwandais reconnaissent le rôle de la politique d’egalité des genres dans le développement socio-économique du pays. Ces derniers prient le gouvernement rwandais de faire tout son possible pour que cette politique soit interprétée et comprise de la même manière par tous les Rwandais.

Comment faire alors pour avoir le même avis?

L’organe rwandais chargé de gouvernance (Rwanda Governance Board „RGB”), dont la responsabilité principale est de faire le suivi de la mise en application des politiques du pays promet de prendre en considération les souhaits de la population qui veut que la politique d’égalité des genres soit appliquée comme il le faut, “ Tous nos efforts, notre attention ainsi que notre vision sont consacrés à voir comment faire évoluer de plus en plus l’égalité des genres. Nous sommes en train d’évaluer le pas franchi dans ce domaine et étudier comment aller de l’avant afin qu’en 2050 tout les Rwandais aient une même vision en ce qui conserne l’égalité des genre”, dit KANGWAGE Justus, le chargé de décentralisation au sein de RGB.

L’étude menée par l’Organisation des Nations Unies en 2015 a montré que le Rwanda est le 6ème pays du monde et le 1er en Afrique qui respecte l’egalité et la complémentarité des genres. Les domaines considerés par cette étude sont la santé, l’éducation, l’économie ainsi que la participation des femmes dans la prise des décisions et la gestion des affaires publiques.

Cliquez ci-dessous pour écouter la version audio du texte.

Lire aussi: 

Accès et contrôle des ressources familiales, une question en débat au Burundi

RD Congo: la femme rurale source des revenus mais dissociée à la prise des décisions

Contrôle des ressources du ménage : une utopie pour les Burundaises des milieux urbains

L’éducation des enfants burundais, un défi pour l’égalité en milieu rural

4 Kommentare » Schreibe einen Kommentar

  1. Pingback: Contrôle des ressources du ménage : une utopie pour les Burundaises des milieux urbains | Rencontre régionale de radios communautaires

  2. Pingback: L’éducation des enfants burundais, un défi pour l’égalité en milieu rural | Rencontre régionale de radios communautaires

  3. Pingback: Accès et contrôle des ressources familiales, une question en débat au Burundi | Rencontre régionale de radios communautaires

  4. Pingback: RD Congo: la femme rurale source des revenus mais dissociée à la prise des décisions. | Rencontre régionale de radios communautaires

Schreibe einen Kommentar

Pflichtfelder sind mit * markiert.